Pourquoi vous avez besoin de mentor, modèle et pourquoi vous en êtes vous même un !

proverbes 19.20 conseils sages mentor ellecroit.com

Avez-vous des modèles, un mentor ? Des gens qui vous inspirent ? De qui vous voudriez apprendre ? Professionnellement, dans le service pour le Seigneur, dans la gestion de votre maison etc. ? Ou peut-être que vous demandez à quoi ça sert… De plus vous êtes surement un modèle pour quelqu’un… 

Un Mentor, pourquoi, comment ?

Un mentor est quelqu’un qui peut nous donner des conseils avisés dans un domaine de notre vie et qui nous accompagne. C’est quelqu’un de sage et d’expérimenté. Ce sont des personnes qui ont réussi dans un domaine ou qui ont une expertise que vous voudriez avoir et qui peuvent vous aider. C’est apprendre de quelqu’un qui fait ce que vous voudriez faire, qui est là où vous voudriez être. C’est une relation de confiance mêlant autorité et amitié.

Je crois qu’il y a tellement de gens qui nous inspirent, peut être que vos parents ont été les premiers à avoir une bonne influence sur vous, à avoir été un modèle ? Normalement ce sont les premières personnes à investir de leur temps, de leur amour pour nous éduquer, nous transmettre de bonnes valeurs afin que nous soyons de bons adultes plus tard.

Il y a plusieurs façons d’apprendre: le fait d’avoir des personnes qui nous instruisent directement dans une relation et le fait d’avoir des modèles « à regarder et observer », c’est à dire que l’on n’est pas forcement dans une relation mais quand on regarde leur vie, leur caractère, et on est inspiré juste en les regardant.

Dans Tite 2.3-5, il est rappelé que les femmes plus âgées doivent s’impliquer dans la vie des plus jeunes et leur transmettre leurs expériences : “Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l’extérieur qui convient à la sainteté, n’être ni médisantes, ni adonnées au vin; qu’elles doivent donner de bonnes instructions, dans le but d’apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants, à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée.”  Au delà de savoir ce qu’il faut faire, on a besoin d’apprendre le comment il faut faire. On a besoin de femmes mûres qui investissent de leur temps dans les générations suivantes, on en a vraiment besoin.

Mentor modèle spirituel ellecroit.com

J’ai bien aimé le point d’un livre sur le sujet : il disait qu’en fait la plupart des jeunes voulaient être accompagnés mais il était difficile de trouver quelqu’un qui soit prêt à le faire. Donc les plus jeunes, les moins compétents, ceux qui se lancent n’ont pas  forcement une trop haute opinion d’eux même, ils voient le chemin qu’il reste à parcourir et ont besoin de personnes qui croient en eux, et les accompagnent.

Voici certains points d’une liste d’éléments importants à considérer quand nous sommes à la recherche d’un mentor, d’un coach (tiré de Multiplier les leaders, le mentorat l’art de l’accompagnement, Martin Sanders et Alain Stamp) : « Trouver quelqu’un :

  • qui possède ce que je recherche à développer dans ma propre vie,
  • en qui j’ai confiance
  • qui jouit d’une facilité dans les relations interpersonnelles,
  • qui est prêt à s’impliquer avec moi parce qu’il croit en moi,
  • qui est respecté par les autres croyants,
  • qui bénéficie d’un réseau de ressources,
  • qui est consulté par les autres,
  • qui est capable de m’écouter autant que de parler et de me conseiller,
  • qui vit ce qu’il prêche,
  • qui sera capable de cerner mes problèmes,
  • qui sera concerné par mes intérêts.

Il faut se poser les bonnes questions : A quoi aspirez-vous ? De quoi avez-vous besoin ? Qu’est-ce que vous attendez de cette relation ? Ensuite il faut avoir le courage de demander à cette personne ! Si c’est quelqu’un que vous connaissez très bien, c’est assez facile (et encore !) mais sinon on peut avoir peur d’être rejetée… Priez qu’il y ait des gens sur votre route qui soient prêt à vous aider, que Dieu dirige vos pas et vos choix.

note enseignement mentor suivi spirituel ellecroit.com

Un mentor ou plusieurs ?

Dee Brestin dit cette chose très intéressante : « Une femme excelle dans l’éducation des enfants, une autre dans la pratique de l’hospitalité, une autre dans la connaissance de la Bible. Je peux avoir un mentor composé de plusieurs femmes, en leur posant des questions et en prenant l’initiative de passer du temps avec elles individuellement. » L’amitié au féminin, page 239. En fait il y a tellement de personnes qui ont des choses à nous apprendre que bien souvent au delà d’un mentor, il y a plusieurs personnes qui nous inspirent et auprès des quelles nous pouvons apprendre beaucoup !

«  Aujourd’hui, mes mentors sont des hommes qui m’influencent par leurs compétences spécifiques. J’ai plusieurs mentors informels. Certains ne savent même pas à quel point ils m’influencent pas leur comportement et par l’excellence de leurs compétences dans le ministère. J’observe ce qu’ils font, je les imite et je me laisse influencer par leurs forces. » Multiplier les leaders, le mentorat l’art de l’accompagnement, Martin Sanders et Alain Stamp, page 206

Vous êtes aussi un modèle pour quelqu’un

Apprendre des choses des autres c’est comprendre qu’on a besoin des anciens, de personnes ayant plus d’expériences là où on a besoin d’apprendre. Mais c’est une bonne chose de réaliser qu’on peut être aussi un modèle pour d’autres.

Paul dira à Timothée : “Que personne ne méprise ta jeunesse; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté”  1Timothée 4.12. Paul était le mentor de Timothée mais il lui demandait d’être lui aussi un modèle pour d’autres. Peut être qu’on ne sera pas toutes officiellement des mentors pour quelqu’un mais en réalités, il y a forcement des gens qui vous regardent.

avancement spirituel mentor modèle ellecroit.com

Paul parle à Timothée de la formation des enseignants mais c’est un bon principe général pour la formation dans tous les domaines : “Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres”  2 Timothée 2.2. Je crois que c’est un verset qui m’a toujours touchée, des générations qui travaillent ensemble, la première investit dans la seconde qui investira dans la troisième ainsi de suite.

Je ne me sens pas assez qualifiée pour être le mentor de qui que ce soit, je suis plus dans la phase où ce sont les « anciens » qui doivent investir dans ma vie ! Mais au final ce que je sais déjà, les expériences de ma vie peuvent me permettre d’apprendre des choses à ceux qui viennent après moi. Je ne sais pas grand chose en me comparant à certains mais des plus jeunes que moi peuvent se dire la même chose à mon sujet !

C’est un défi pour les différentes générations et on est tous gagnant. Un pasteur faisait remarquer que Paul avait accompagné Timothée mais que finalement Paul avait sans doute été travaillé par Dieu dans cet accompagnement, qu’il avait aussi réalisé des choses à cause de cela, comme les lettres qui font partie du nouveau testament qu’il a écrite pour Timothée.

Peut être que vous êtes comme moi, vous vous reconnaissez plus en Timothée, le jeune, que dans la femme mûre de Tite 2, mais comme Paul l’a exhorté, soyons un modèle. Apprenons des générations qui nous précèdent et soyons des modèles pour celle qui nous suit.

Je pense qu’être un exemple ce n’est pas seulement inspirer positivement quelqu’un, mais c’est aussi continuer à s’améliorer, ce qui fait que le modèle n’est pas seulement un point à atteindre mais un modèle en constante croissance qui nous pousse à un style de vie de croissance continuelle

proverbes 13.14 enseignement sage ellecroit.com

Voici quelques conseils dans le choix d’une protégée (extrait de Multiplier les leaders, le mentorat l’art de l’accompagnement, Martin Sanders et Alain Stamp) : « Le choix du protégé est premièrement déterminé par Dieu. C’est lui qui dirige les rencontres et les contacts. (…) Voici une liste (non exhaustive) de ce qu’un coach ou un mentor pourrait rechercher chez un protégé. Quelqu’un :

  • en qui vous croyez,
  • que vous avez vu faire ses preuves au préalable,
  • à qui vous faites confiance,
  • qui est prêt à être enseigné et veut être formé, qui cherche de l’aide pour apprendre,
  • qui vous respecte et qui se sent à l’aise avec vous,
  • qui a un minimum de temps disponible,
  • dont la motivation est profonde. Qui assume la responsabilité de sa croissance et de son perfectionnement et qui est capable d’initier des choses par lui-même,
  • qui cherche à relever de plus grands défis à travers une plus grande croissance spirituelle et en assumant de plus grandes responsabilités,
  • qui accepte d’être redevable et transparent, prêt à être vulnérable,
  • qui est fidèle à ses engagements et au suivi de son programme,
  • qui est appuyé par sa famille ou son conjoint, selon le cas,
  • qui est réaliste et qui décrit clairement ses besoins et ses attentes,
  • qui a la capacité de se remettre en question et de s’auto-évaluer, lorsque nécessaire,
  • qui est capable de parler de ses idées librement et franchement,
  • qui adopte une attitude constructive par rapport aux critiques,
  • qui ne développera pas une attitude de dépendance envers son coach ou son mentor.

Et voici une partie de la mission d’un mentor :

  • «  Le mentor a pour mission : d’apporter des idées, des points de vue, b. de répondre à des questions-clés, c. d’accompagner plutôt que d’inciter à modifier un comportement.
  • La permission que le mentor donne à son poulain comprend : le droit de réussir et d’échouer, b. le droit de tenter de nouvelles expériences, c. le droit d’être différent et de ne pas se conformer à  ce qui se fait, d. le droit de ne pas être exceptionnel mais de viser l’excellence. » (tiré de Multiplier les leaders, le mentorat l’art de l’accompagnement, Martin Sanders et Alain Stamp)

 

Et vous ? Vous avez des personnes qui vous influencent ? Un mentor, plusieurs ? Avez-vous conscience d’être vous même un modèle pour plusieurs ?

*