La maternité et ma plus belle contrainte

maternité contrainte amour ellecroit.com

Un enfant peut être une contrainte. Enfin non, ce n’est pas peut être, il l’est. Il peut vous réveiller la nuit. Il faut le faire garder si vous voulez sortir un soir.  Les horaires de la crèche ne collent pas toujours avec votre emploi du temps. La vie est faite de moins de spontanéité, car il faut respecter son rythme. 

Il ne tombe pas malade au moment où vous avez le temps qu’il soit malade. Et puis il ne fait pas toujours la sieste à l’heure où vous aimeriez qu’il fasse la sieste. Il ne faut pas oublier un certain nombre de choses avant de partir où que ce soit et en partant en vacances il y a plus de choses à lui qu’à vous… Et il y a encore plein d’autres choses à dire. Il prend beaucoup de place dans votre tête, parce que vous ne voulez rien oublier, penser à tout, parce que vous l’aimez aussi. Bref ça empêche de faire certaines choses un enfant.

Ma plus belle contrainte

Tout au long de la vie il y a des contraintes plus ou moins importantes mais celle là comme je l’aime ! Il y a des choses que je ne peux plus faire, il y a des jours où c’est fatiguant mais au fond, je l’aime cette contrainte. On fait un grand soupir quand il ne dort pas assez longtemps mais une fois l’idée passée que cela a contrecarré nos plans, quand on le regarde, on se dit «  qu’elle est magnifique cette contrainte” .  C’est juste une grâce que notre Dieu créateur nous permette d’être les spectatrices de l’évolution d’un petit humain. 

Ce petit empêcheur de faire ce que l’on veut quand on le veut est aussi une belle façon dont Dieu nous utilise dans la vie d’un autre être humain. Cela me pousse à la louange car la façon dont Dieu a programmé l’humain pour qu’il grandisse et acquiert régulièrement de nouvelles capacités est incroyable. Je me retrouve souvent à dire : «  tes œuvres sont étonnantes Seigneur, puissantes et incroyables. Qui d’autre que toi aurait pu penser ces choses ! Merci pour cette grâce de pouvoir être aux premières loges pour contempler cela ! »  

bonheur contrainte enfant Dieu ellecroit.com

Don de soi

Ensuite nous pouvons être reconnaissantes pour cet exercice quotidien de ne pas être concentrées que sur nos propres besoins. Quand on se marie on ne fait plus en fonction de soi seulement mais en fonction aussi de la personne qui partage notre vie. C’est un apprentissage. Et puis quand on a trouvé un équilibre (ou pas !) les enfants arrivent dans notre vie et il faut aussi faire en fonction d’eux. Il y a des moments (beaucoup) où on passe au second plan. On choisit de faire des sacrifices et  non de demander à ses enfants de faire des sacrifices, c’est naturel. 

Il n’y a pas besoin d’avoir des enfants pour apprendre cela me direz-vous, il y a plein de façons de faire des sacrifices pour le bien des autres. Mais la maternité est un autre endroit où nous pouvons l’exercer. Et surtout nous ne pouvons pas y échapper, car personne ne le fera à notre place. Si quelqu’un a besoin d’aide vous pouvez toujours endormir votre conscience en vous disant qu’une autre personne s’en occupera. Nos enfants ont besoin de nous tous les jours et on n’attend pas sur les autres pour répondre à leur besoin. Ce n’est pas un don de soi quand on est disponible, quand notre emploi du temps le permet. C’est permanent.

De la même façon qu’en me mariant à un homme beaucoup plus généreux que moi j’ai appris la générosité, la maternité m’exerce dans le don de soi.

Il y a des contraintes qu’on voudrait voir disparaitre. Mais je peux être fatiguée, désirer le silence, n’avoir plus d’énergie, aspirer à du repos, je préfère une vie plus compliquée à gérer avec lui plutôt que sans lui. Je ne veux surtout pas qu’elle s’en aille cette contrainte ! Oui merci Seigneur pour cette « contrainte », comme je l’aime ! 

Et vous ? Comment vivez-vous votre maternité ?

*