S’attendre à Dieu

marc 11.23 foi en Dieu ellecroit.com

Encore dernièrement, je relisais l’histoire de la femme à la perte de sang et je suis toujours aussi touchée par sa foi et son « attente” Elle a touché Jésus d’une certaine façon, avec un coeur, une soif, une foi. Les autres ont touché Jésus mais dans quel but ? Pour dire on y était ? Par mode ? Bref ce n’est pas le sujet mais : 

Est-ce que notre attente envers lui est si grande ? Je ne parle pas de l’importance des choses que nous demandons, une guérison, une réussite à un examen, une villa avec piscine… Non je ne suis pas en train de parler de demander de « grandes » choses à Dieu. Mais quelles que soient nos demandes, notre besoin, notre peine etc. est-ce que notre attente à Dieu est grande? Pensons-nous trouver entière solution auprès de lui, pensons-nous qu’il est le « Dieu » de la situation ?

La plupart du temps oui, mais…

Parfois nous sommes dans l’attente que quelque chose se passe, nous sommes plus fixés sur le problème, l’urgence du problème, le temps qui passe, le moyen que Dieu pourrait utiliser. Nous guettons la solution en regardant aussi loin que nos yeux peuvent aller, on scrute l’horizon. Un peu comme les femmes de pécheurs avant, scrutant l’horizon pour voir si le bateau au loin était celui de leurs maris…

Est-ce que cette journée sera celle où Dieu répondra? Est-ce que le facteur apportera la lettre tant attendue ? Un coup de téléphone ? Un résultat (positif ou négatif) ? L’annonce d’une bonne nouvelle ? Un signe de Dieu : « Seigneur montre moi au moins comment tu vas t’y prendre ! » ou « Dis moi au moins quand tu vas agir, cela m’aidera à t’attendre… »

Nous sommes parfois plus focalisés sur ce qui se passe ou ne se passe pas. Nous nous attendons plus à ce qu’il se passe quelque chose, plutôt que de nous attendre au Seigneur.

osée 6.3 connaitre Dieu s'attendre à Dieu ellecroit.com

Mais l’important est:

  • Notre foi en Lui. Dieu notre Père a entendu nos prière, il connaît nos difficultés. Notre foi doit être en Lui et nous devons avoir à l’esprit son parfait amour pour nous.
  • Son temps n’est pas le nôtre le plus souvent… Je suis toujours étonnée soit par sa réponse ultra rapide : « Ah oui ? Déjà ? Ben je n’ai pas senti que ma foi a été mise à l’épreuve… » ou par sa réponse « tranquille » : « Ah toujours pas ? Pourtant j’étais persuadée que c’était urgent Seigneur, mais bon c’est comme tu veux… »
  • Notre attention doit être sur lui, nos yeux doivent être fixés sur lui. Nous abandonnons nos doutes, nos peurs, nos craintes etc. afin de s’abandonner à Lui, tels que nous sommes, croyant qu’il mènera tout à bonne fin pour nous.
  • Nous ne croyons pas que les choses vont se passer comme nous les avons prévues, comme nous aimerions que cela se passe, mais nous croyons que cela se passera au mieux parce que notre foi est en Lui, le seul vrai Dieu.
  • Nous avons fait notre part, ce que Dieu nous demandait de faire, maintenant il ne nous reste plus qu’à nous attendre à lui.

Car oui parfois, après avoir gigoté dans tous les sens, il nous reste à faire une chose importante : nous attendre entièrement à Lui. Ne regardant ni devant ni derrière, ni à droite ni à gauche mais qu’à lui : les yeux fixés sur lui.

Le plus important n’est pas comment Dieu va nous répondre mais qu’il est là et qu’il ne nous laissera jamais seul.

 

Et vous ? Arrivez-vous à vous attendre à Dieu ?

*