David et Baeth Sheba, Dieu n’en a que faire du mal ?

Dieu n'en a que faire du mal ellecroit.com

Le chapitre 11 du livre de 2 Samuel raconte l’adultère qu’a commis David avec Baeth Sheba et l’envoie à la mort de son mari Urie. Ce n’est pas le chapitre de la Bible des plus encourageants ! Mais il m’a un jour rappelé une chose importante et encourageante pour notre foi. 

Le roi David a bafoué le droit d’un homme et usé de son autorité pour faire le mal. Cela me rappelle dans quel monde corrompu nous vivons, l’inégalité sociale et que certains usent de leur influence et pouvoir pour faire le mal et écraser les plus faibles. Ce chapitre me rappelle tout ça et la méchanceté et l’égoïsme de l’homme. Ce n’est vraiment pas encourageant de prime abord comme passage.

” Si tu vois dans une province le pauvre opprimé et la violation du droit et de la justice, ne t ‘en étonne point; car un homme élevé est placé sous la surveillance d’ un autre plus élevé, et au- dessus d ‘eux il en est de plus élevés encore” Ecclésiaste 5.8 (ou 7)

Mais une chose m’a marqué, c’est le dernier verset du chapitre : Cela déplut à l’Eternel. Contre toute attente ce verset a été un baume sur mon coeur, je ne m’y attendais pas. Le monde tourne parfois de façon étrange mais Dieu n’est pas au ciel en train de se faire un apéro avec les anges, jetant un coup d’oeil furtif de temps à autre sur la terre. Il voit tout, il sait tout et il voit les choses injustes, le mal qui est fait, le mal qui nous est fait, et cela lui déplaît. C’est vrai il n’est pas intervenu et souvent on demande au Seigneur pourquoi il ne fait rien, est-il sourd, aveugle, insensible ? Non pas du tout, cela lui déplaît. Il y a certains passages de la Bible où sont décrites des choses mais où Dieu apparaît comme un acteur distant.

Dieu distant ou non ellecroit.com

Pourquoi ne pas arrêter David avant qu’il ne commette l’irréparable ? Pourquoi ne pas protéger « miraculeusement » Urie lorsqu’on l’a placé en première ligne pour qu’il se fasse tuer ? Nous vivons des choses injustes selon nous et le monde dans lequel nous vivons fait que pleins de choses ne sont pas forcement justes. Mais le fait de lire que cela déplut à l’Eternel, cela m’a rappelé que Dieu n’était jamais indifférent à la souffrance, à la méchanceté, à l’injustice. Au contraire il prend acte du mal que l’on nous fait (Et que l’on fait aussi !!!)

Dieu ne dit pas de pardonner en disant « c’est pas grave », bien au contraire, Il dit que c’est à lui qu’appartient la vengeance mais de pardonner.

«  Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. Mais si ton ennemi a faim, donne- lui à manger; s’il a soif, donne-lui à boire; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête. Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien » Romains 12.19-21

Le péché, c’est une chose très grave et Dieu a pris une mesure radicale : il a donné son fils pour qu’il meure à notre place, lui parfait sans défaut, n’ayant jamais péché. S’il y a bien un Dieu, qui n’aime pas l’injustice, c’est bien celui qui a son trône fondé sur la justice, qui nous promet une nouvelle terre où nous ne souffrirons plus. Dieu prend acte de toutes choses.

1 thessaloniciens 4.6 cupidité fraude ellecroit.com

Et maintenant ?

La nouvelle terre sans souffrance c’est pour le futur mais et maintenant ?  Ce que Dieu nous demande : être préoccupé par le bien de notre prochain,  bénir nos ennemis, ceux qui nous insultent. Dieu lui, a déjà tout prévu :

  • il y a des conséquences que l’on subit tout de suite sur la terre;
  • si une personne se convertit, Jésus a payé à sa place, ce qu’elle devait subir, la mort, pour tout son péché;
  • si une personne rejette Jésus jusqu’au jour de sa mort, alors elle connaîtra la deuxième mort et l’enfer éternel.

Dieu n’en a pas que faire du péché, il a prévu une solution et comme j’aime les paroles de Joseph, quand la femme de son maître lui fait des avances insistantes: «  comment pécherai-je contre Dieu ? » On pense souvent à nous, au mal qu’on nous a fait, mais face au péché, le plus insulté c’est Dieu !

Et vous ? Cette histoire vous interpelle particulièrement sur un point ?

*