Vous n’êtes pas obligées d’être des Wonderwoman 

pas obligé d'être wonderwoman en Dieu ellecroit.com

Pouvez-vous tout gérer ? Être parfaite partout et tout réussir ? Avez-vous besoin des autres ? Avez-vous peur de rater de bonnes opportunités ? 

Je suis contente de ne pas être une wonderwoman !  Dans un monde où il faut être parfait en tout, réussir dans tous les domaines (pro, sentimental, familial, ministère etc.), cela peut paraître gratifiant de dire : grâce à Dieu je gère dans tous les domaines, je ne suis jamais fatiguée, tout roule et quel que soit le défi j’y vais car qu’est ce que je ne peux pas faire !

En fait ça me rassure d’échouer, de ne pas pouvoir tout faire, de devoir choisir mes priorités, et regarder le reste se faire sans moi. Ai-je besoin de rajouter du stress à la vie parce que je pourrais rater 2-3 opportunités ? Ce n’est pas grâce à moi que le monde tourne et moi je trouve que c’est une bonne nouvelle. Ce serait trop lourd pour mes épaules d’être Dieu. Je dois surtout faire ma part, nous devons surtout chacun faire notre part.

On est plusieurs à former un corps pour qu’il fonctionne correctement ! Que ce soit à l’église, dans le foyer, je suis contente d’être dans une équipe, que ce soit dans un cercle restreint qu’est le couple ou à plus grande échelle.

1 Corinthiens 12 nous rappelle qu’être un oeil c’est déjà assez bien, nul besoin d’envier la main, de se torturer pour ressembler un peu plus à une main, quitte à finalement ne plus jouer notre rôle d’oeil.

Ceux qui ont perdu l’usage de leurs yeux savent à quel point ces organes sont importants. Nous nous sommes tellement habituées à voir qu’on ne réalise pas que cet organe est impressionnant dans son fonctionnement. J’ai étudié l’oeil pour un exposé au lycée à l‘époque et c’est un système extraordinaire. Oui Dieu a créé l’homme ! Le corps est trop complexe pour n’avoir pas été « pensé » par une intelligence « supérieure » !

chacun sa place en Dieu ellecroit.com

Mais revenons au sujet : envier le main, c’est perdre de vue l’identité de l’oeil et oublier son importance. c’est comme dans l’église, comme en famille, nous avons plusieurs rôles à jouer souvent. Un service à l’église par exemple, notre rôle d’épouse dans le couple… Envier le service de l’autre, la place de l’autre c’est oublier l’importance de ce qu’on fait et pourquoi on le fait. 

On a tous un ou plusieurs dons, envier l’autre revient à dire à Dieu que son « cadeau » n’est pas intéressant, qu’il s’est trompé, et c’est oublier l’importance de chaque membre du corps.

Paul nous encourage : “En vertu de la grâce que Dieu m’a faite, voici ce que je dis à chacun d’entre vous : n’allez pas au-delà de ce à quoi vous devez prétendre, tendez au contraire à une sage appréciation de vous-mêmes, chacun selon la part que Dieu lui a confiée.

Chacun de nous a, dans un seul corps, de nombreux organes ; mais ces organes n’ont pas la même fonction. De même, alors que nous sommes nombreux, nous formons ensemble un seul corps par notre union avec Christ, et nous sommes tous, et chacun pour sa part, membres les uns des autres. Et nous avons des dons de la grâce différents, que, dans sa bonté, Dieu nous a accordés. Pour l’un, c’est la prophétie : qu’il exerce cette activité conformément à notre foi commune. Pour un autre, c’est le service : qu’il se consacre à ce service. Que celui qui a reçu un ministère d’enseignement enseigne. Que celui qui a reçu un ministère d’encouragement encourage. Que celui qui donne le fasse sans arrière-pensée ; que celui qui dirige le fasse avec sérieux ; que celui qui secourt les malheureux le fasse avec joie.” Romains 12 .3 -8 version du Semeur

Merci Seigneur pour la place que tu m’as donnée dans le corps de Christ, dans ma famille, dans mon couple dans mon église… Merci parce que je ne suis pas obligée d’être une wonderwoman, mais que je dois juste prendre ma place et me mettre à ton service avec les dons que tu m’as donnés. Que nos vies servent à te glorifier !

Et vous ? Est-ce important pour vous de tout gérer parfaitement et d’être toujours au top ?

*