Une voix qui peut compter pour les autres

Une voix pour les autres ellecroit.com

Voici un encouragement à agir quand nous le pouvons pour d’autres qui ne le peuvent pas. 

La citation du pasteur Martin Niemöller ( pasteur protestant allemand) est vraiment intéressante :

« Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes, je me suis tu, je n’étais pas communiste.

Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes, je me suis tu, je n’étais pas syndicaliste.

Lorsqu’ils sont venus chercher les Juifs, je me suis tu, je n’étais pas Juif.

Puis ils sont venus me chercher, et il ne restait plus personne pour protester. »

C’est une citation que j’ai lue il y a quelques années, et qui depuis, est restée dans un coin de ma tête, comme un rappel, pour les jours où je pourrais être tentée de « ne pas me sentir concernée» par le malheur des autres… Nous sommes parfois insensibles, faisant semblant de ne pas voir l’injustice. Nous pouvons ne pas nous sentir concernés par le malheur des autres et donc ne pas réagir. Ou fermer les yeux en espérant que ça disparaisse…

  • « Les pauvres juifs, on les amène dans des camps, mais bon, heureusement que je ne suis pas juif ! Ouf !
  • « On ne l’a pas fait évoluer dans l’entreprise car c’est une femme, elle risque de tomber enceinte, heureusement que je suis un homme…
  • ” Mon RH est un peu raciste, si tu es arabe ou noir, c’est difficile de passer, ouf je suis blanc…” 
  • ”  La boîte du voisin  fait des suppressions de poste, alors que les bénéfices ont augmenté, ouf la mienne n’est pas concernée…” 
  • « Le gouvernement actuel est contre tous ceux qui mangent du camembert, ouf je mange de l’emmental… Je vais continuer à voter pour eux lors des prochaines élections ». Quelques années plus tard : « Ah ben zut maintenant ils sont contre ceux qui mangent de l’emmental… trop tard… »

Bon le dernier exemple est un peu tiré par les cheveux, je vous l’accorde.

aider les autres ellecroit.com

Je suis toujours étonnée de voir ce que la pression de groupe peut exercer sur nous : on peut voir quelqu’un être pris pour cible injustement, tout le monde sachant que c’est injuste mais rien n’est dit ! Je sais qu’il faut de la sagesse, parfois il vaudrait mieux se taire car cela pourrait envenimer les choses au lieu de les améliorer. Mais parfois nous sommes égoïstes, centrées sur nos propres intérêts.

Voici un verset qui me touche particulièrement, comme si d’une manière ou d’une autre il y a toujours quelqu’un qu’on peut aider. « Ouvre ta bouche pour le muet, pour la cause de tous les délaissés. Ouvre ta bouche, juge avec justice, et défends le malheureux et l’indigent. » Proverbes 31 v 8 et 9

Ce verset s’adressait à un roi qui pouvait faire le choix d’avoir un règne bon et généreux, qui prend soin du peuple ou d’un règne qui ne serve qu’à assouvir ses désirs. De même ce verset me rappelle que je peux faire le choix de voir que d’autres ont besoin d’aide, qu’à mon niveau il y a des choses que je peux faire ou alors vivre pour accomplir mes rêves sans me préoccuper de ceux qui sont à côtés et qui tendent la main…

Je crois que qui que nous soyons, quelle que soit notre position, si on prête attention, il y a des gens sur notre route que nous pouvons aider, défendre. Nous pouvons être une voix qui compte pour les autres. Ouvrir notre bouche pour aider et non pour accabler.

Et vous ? Aviez-vous déjà fait attention à ce verset ? Qu’en pensez-vous ?

*