Esther 4 : choix et stratégie

Esther réflexion choix ellecroit.com

Voici la quatrième méditation du livre d’Esther : choix et stratégie. J’espère que votre méditation a été bonne ! Si vous êtes tombées sur cette article avant d’avoir lu le principe des méditations « Lire la Bible ensemble », faites un tour par là avant de continuer à lire cet article  >>>  Lire la Bible ensemble  

Lecture de la semaine Esther chapitre 4.

Une fausse bonne idée ? Stratégie

Dans ce chapitre Mardochée met au courant Esther de ce qui se trame contre les juifs et il lui transmet des instructions : aller voir le Roi et plaider leur cause. Ok c’est une solution qui a l’air logique, faire jouer ses « relations », mais Esther devait se dire : « Pourquoi me demandes-tu une chose dont tu sais pertinemment qu’elle est mauvaise ». Esther précise bien que « le peuple de toutes les provinces » sait que quiconque se présente au roi sans avoir été convoqué est mis à mort. Alors ce n’est pas Mardochée qui l’ignorait ! Alors pourquoi demande t-il cette chose à Esther ?

Parfois on est tellement étonnée qu’on a envie de rappeler une chose évidente à notre interlocuteur, « tu sais que ce que tu me demandes est impossible ? ». Parfois Dieu nous dit une chose, on sait qu’Il sait tout, qu’Il est omniscient, mais on lui rappelle que ça, ce n’est pas possible pour nous, que ça va être difficile, “humm es-tu bien sûr Seigneur ?” Mardochée n’était pas infaillible mais Dieu par contre l’est, et je lui rappelle peut être trop souvent que j’ai l’impression qu’Il n’a pas saisi toute la portée de ce qu’Il me demandait…

Je comprends Esther. Ok tout le monde va mourir mais est-ce utile que je meurs la première !!!! Il n’y a pas d’autres solutions ? Les hommes sont faillibles, si Esther avait confiance en son oncle, n’empêche qu’il pouvait bien se tromper parfois ! Esther essaie donc lui rappeler les lois du royaume. Qui sait ? La tristesse et le deuil que porte son oncle l’empêchent de raisonner convenablement peut être. 

esther 4 choix et stratégie ellecroit.com

Un temps comme celui-là

Mais non ce n’est pas ça. Il ne change pas d’avis, il sait que rien n’est dû au hasard, et que nous tenons enfin l’explication du pourquoi Esther est reine « N’est-ce pas pour un temps comme celui-là que tu es devenue reine ? » 

Pourquoi sommes-nous où nous sommes ? Parce que nous l’avons voulu ? Parce que nous avons dirigé notre vie jusqu’à ce point particulier ? Parce que c’est toujours ce que nous avons désiré ? Parce qu’on a combattu pour accomplir nos rêves ? Pourquoi êtes-vous dans cette famille ? Dans ce couple ? Dans cette église ? Dans ce pays ? Dans ce quartier ? Dans ce travail ? Pourquoi faites-vous les études que vous faites ? Est-ce que vous percevez le plan de Dieu bien au delà ?

Une parole dure

La réponse de Mardochée, la première est toujours largement citée « Et si ce n’était  pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue  la royauté ?» mais l’autre partie de la réponse, on en parle ? Je cite « N’imagine pas majesté, que tu échapperas seule d’entre tous les juifs » Déjà le « majesté » on se demande si c’est ironique, ensuite plus loin « Si tu ne fais rien tu mourras toi et la maison de ton père… » Oh la menace ! Mais tonton, tonton, on s’aimait pas d’amour nous avant ? Et tout à coup on est plus dans la même famille ? Qu’est ce qui se passe ? Franchement la phrase de Mardochée m’a toujours choquée !

proverbes 27.5-6 amitié ellecroit.com

Parfois nos proches nous secouent et ce n’est pas toujours très tendre. On a besoin d’entendre certaines choses et ce sont souvent nos proches qui sont les mieux placés parce que même si les mots sont durs, on sait au fond qu’ils nous aiment. Et vice versa parfois nous aurons à dire à notre entourage des vérités qui bousculent. « Mieux vaut une réprimande ouverte qu‘une amitié cachée. Les blessures d’un ami prouvent sa fidélité, mais les baisers d‘un ennemi sont trompeurs » Proverbes 27.5-6

Et vous, votre méditation ? Quelque chose à dire sur ce chapitre 4 ?

*