L’amitié au féminin de Dee Brestin

l'amitié au féminin ellecroit.com

Je ne sais pas pour vous mais je suis reconnaissante de pouvoir passer du temps aves des amies et parler sur un peu de tout, sur la foi, sur la vie, sur les choses importantes comme les non essentielles. Autour d’un bon repas ou de quelques gourmandises ! Partager c’est précieux !  Que cela soit des amies de mon âge, des plus jeunes, ou plus âgées; des amitiés différentes mais toutes très enrichissantes. 

L’amitié au féminin traite de l’amitié en général, que l’on soit étudiante, retraitée, mère au foyer, missionnaire ou dans le domaine séculier. Bree, l’auteure, nous parle des amitiés de la maternelles jusqu’à l’âge des cheveux blancs. L’auteure s’appuie sur des relations amicales que l’on retrouve dans la Bible pour nous enseigner ce qu’est l’amitié selon le coeur de Dieu et nous raconte de nombreux témoignages en illustration.

citation l'amitié au féminin ellecroit.com

Les thèmes abordés dans ce livre

  • Homme et femme, différents en amitié ?  Les femmes plus sensibles envers les autres ? Mais aussi plus cruelles ?
  • Le côté sombre des amitiés «  colle forte ». Entre autre le problème des amitiés qui excluent les autres, la jalousie etc. Qu’en est il dans nos églises ? (surtout quand de nouvelles personnes arrivent…)
  • L’idolâtrie relationnelle : s’accrocher trop à une amie, pistes de réflexions et solutions. Quand on dépend plus d’une amie ou de son mari que de Dieu. Témoignage d’un basculement  vers le lesbianisme de deux amies
  • La peur de la solitude quand il n’y a pas “d’homme”  : veuve, célibataire, divorcée… Le rôle des amies dans ces moments là.
  • Guérir les coeurs brisés : aborde le fait d’être une aide, un soutien, une porteuse de fardeau dans nos amitiés. Savoir demander de l’aide.
  • Le risque de l’amour : se faire des amies dans un nouveau lieu, savoir prendre des risques, aborder de nouvelles personnes, commencer une relation profonde et non superficielle, oser partager son coeur, ses peines, ses joies : pourquoi et comment.
  • Des amies meilleures :être une bonne amie, cela consiste en quoi ? Importance de devenir meilleure, savoir être un encouragement et bénir. Savoir s’entourer de très bonnes amies, celles qui vous font grandir, qui vous poussent à aller plus loin. Prier que Dieu mette sur notre route les amies de son choix. L’importance de l’amitié entre génération.
  • Un amour infaillible. S’aimer en tout temps, avoir un amour constant et sincère et non des ruptures d’amitiés faciles.
  • Êtes vous une rose ou un crocodile ? Très beau chapitre sur les blessures des amies, la jalousie, le pardon et les « amies » à fuir (crocodile). Qui n’a jamais été blessé par une amie ou n’en a blessé une ?
  • Dieu sait mieux que nous à qui nous pouvons être une aide et qui peut en être une pour nous, et avec qui ce sera réciproque. Être sensible aux amies que Dieu place près de nous, être attentives à ce que Dieu fait autour de nous.
  • Le rôle des mentors : Qu’est ce que c’est ? Quel est son importance ? « Une femme excelle dans l’éducation des enfants, une autre dans la pratique de l’hospitalité, une autre dans la connaissance de la Bible. Je peux avoir un mentor composé de plusieurs femmes, en leur posant des questions et en prenant l’initiative de passer du temps avec elles individuellement. » page 239

J’ai particulièrement aimé le chapitre sur les coeurs brisés et l’idolâtrie relationnelle. Les différentes études sur Ruth et Naomie, David et Jonathan, et Marie et Elisabeth sont vraiment enrichissantes. L’auteure à travers de nombreux témoignages (dont les siens) nous fait (re)découvrir la richesse et la valeur des amitiés selon le modèle biblique et nous encourage à être ces amies que Dieu veut que l’on soit.

Vous pouvez retrouver ce livre aux éditions BLF et dans les librairies chrétiennes.

Et vous avez vous lu ce livre ? L’amitié est elle importante pour vous ?