Radicalement ordinaire d’un auteur volontairement anonyme

radicalement ordinaire ellecroit.com

Voici un livre que j’ai lu le mois dernier, un livre qui se veut être un appel pressant à cultiver la joie de l’humilité. Chose assez rare, l’auteur est… anonyme ! 

Petite parenthèse : C’est la première fois sur le blog que je parle d’un livre d’un auteur inconnu ! Quand un livre est vraiment bien, on hésite moins à acheter un autre livre du même auteur. Donc au cas où ce livre serait bien, je trouvais dommage de ne pas pouvoir connaître l’auteur afin de pouvoir lire autre chose de lui, en tout cas intentionnellement ! Finalement l’auteur explique son intention dés le début et je comprend son choix, qui est cohérent avec ce qu’il veut transmettre.

De quoi parle-t-il ?

L’auteur nous explique pourquoi et comment choisir l’humilité et il nous amène vraiment à cultiver la vraie humilité, celle du coeur, celle qui vient d’un coeur transformé par Dieu et qui choisit Dieu. Pas celle de l’apparence mais qui ne produit rien. Choisir l’humilité, choisir l’obscurité c’est concret, le livre ne parle pas juste d’un concept mais on voit très bien ce que cela implique comme choix dans nos vies, comment on traite les autres etc.

Une citation du livre : « Tout l’amour du Christ que je déversais sur les autres dépendait de mon humeur, de mon succès professionnel ou même de la qualité de mon sommeil la nuit précédente. Mon approche du service était (et elle l’est encore bien souvent) autosuffisante et tournée vers ma propre satisfaction. » 

centrer sur soi service vers les autres ellecroit.com

Ce n’est pas un livre passif, l’auteur nous rappelle que Jésus attend de nous que nous travaillons à notre humilité, d’ailleurs le titre en anglais est en partie « embracing  obscurity » et 9 chapitres sur 10 commencent par « choisir » : choisir ce qui nous définit, choisir l’humble roi, choisir la vraie valeur, choisir le vrai succès, choisir de servir, choisir la souffrance, choisir le mystère, choisir les projecteurs, choisir l’espérance. Et l’intro : pourquoi choisir l’obscurité ? 

Par exemple le chapitre 2 nous fait réfléchir sur ce qui nous définit ! Qu’est ce qui fait notre identité ? Nos réussites, une carrière,  notre famille, notre influence ? Un bon chapitre pour bien réfléchir sur ce qu’il y a au fond de notre coeur. Une citation de ce chapitre : « Nous sommes tous motivés par un profond désir de recevoir des louanges. » 

J’ai aimé que cela soit un vrai appel constant à l’humilité et pas une fausse humilité, du style ” vu que l’humilité précède la gloire donc supportons quelques trucs, dans quelques mois ce sera notre tour de « profiter »…” L’auteur sait comment nous montrer que bien souvent l’orgueil est bien caché !

J’ai aimé parce qu’il parle de l’obscurité pour la gloire de Dieu et de la souffrance qui n’est pas forcement un tremplin vers un succès futur. L’auteur nous rappelle qu’on peut rester « anonyme »  indéfiniment, que la vie parfaite n’arrivera qu’à la fin de notre vie lorsque nous serons largement récompensés « au ciel » et non toujours sur cette terre pour le travail accompli pour Dieu.

Un extrait du livre : «  Bien souvent, Dieu permet que nous souffrions afin de purifier notre coeur et nous débarrasser de nos idoles, plutôt que pour nous préparer à de grandes choses. Ce n’est pas facile à accepter. En vérité, nous aimons voir chaque revers à travers la lunette du succès inévitable : « Encore une fois rejeté ? Ce n’est pas grave. Je brillerai d’autant plus après avoir démarré si humblement ». Ou : « Oui, elle m’a plaqué, mais je sais que Dieu a quelqu’un d’encore mieux en réserve pour moi » ; « Je suis fauché pour le moment, mais Dieu m’apprend simplement à mieux gérer mon argent pour m’en confier plus dans l’avenir ». Ou alors, pour paraphraser une citation que j’ai lue sur un blog populaire ce matin : « Le temps que je passe dans les “coulisses” de la vie n’est qu’une saison pour grandir, me développer et me préparer à mon entrée sur scène ». Nous nous réconfortons avec ce genre de pensées, car c’est plus apaisant que l’idée de souffrir dans le seul but de rendre gloire à Dieu, ou – Dieu nous en préserve – de devoir accepter l’obscurité indéfiniment. » 

l'humilité glorifier Dieu ellecroit.com

Et si on est sous les feux des projecteurs ?

Vous me direz « l’obscurité » c’est bien, mais on fait quoi si on est mis en avant, qu’on devient particulièrement connue ? Comme le dit l’auteur, peu d’entre nous serons des stars internationales mais on connaîtra pour la plupart une certaine forme d’influence dans notre vie à un moment donné.

Il y a justement un chapitre intéressant sur : que faire quand les projecteurs sont là ? Lorsqu’on est mis en avant, que fait-on ? Comment on utilise la lumière qui est sur nous pour la gloire de Dieu ? Comment éviter le syndrome de Saül ? Parce que c’est vrai qu’il est passé de humble quand Dieu l’a désigné comme roi à hyper égocentrique à la fin de son règne précipité… La lumière peut transformer radicalement si on ne fait pas attention ! L’auteur nous rappelle que l’objectif de notre position d’influence est : d’élever le nom de Dieu, de faire avancer son royaume sur la terre et de servir les autres. Dans le livre il détaille ces points.

C’est un très bon chapitre qui donne des clés pour garder la tête sur les épaules. 

Voici encore un extrait : « Si nous voulons entendre Dieu nous dire « C’est bien, bon et fidèle serviteur » après notre passage sous les projecteurs, nous ne pouvons pas nous contenter d’improviser. Nous devons délibérément (1) nous souvenir de nos origines, (2) nous souvenir de notre objectif et (3) nous souvenir de nos limites.” L’auteur développe ces 3 points dans le livre.

connue pour glorifier Dieu ellecroit.com

Un don de Dieu

Nos affaires , nos relations, notre influence sont un don de Dieu et l’auteur l’explique bien, je vous partage encore un paragraphe du livre :

«  Nous sommes arrivés sur cette terre sans rien. Nous la quitterons sans rien. Et tout ce que nous possédons entre-temps – nos affaires, nos relations et notre influence – est un don de Dieu. « En effet, qui est celui qui te distingue ? Qu’as-tu que tu n’aies pas reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi faire le fier comme si tu ne l’avais pas reçu ? » (1 Corinthiens 4 : 7). En d’autres mots, nous ne sommes absolument pas différents des autres. Vraiment ! Comprenez-vous ce que je dis ? Est-ce que vous le croyez ? Nous ne méritons pas de privilèges particuliers, de vie de luxe ou plus de respect de la part des autres à cause de nos compétences ou de notre compte en banque. Nous ne pouvons pas justifier notre snobisme, notre attachement aux choses ou nos réactions orgueilleuses parce que nous sommes admirés ou que nous avons fait la une d’un magazine. Nous connaîtrons au cours de notre vie certains privilèges ou certains honneurs. Mais si nous commençons à penser qu’ils nous sont dus, nous sommes déjà en train de flirter avec le syndrome de Saül. Toutes nos réussites et les récompenses terrestres qui les accompagnent viennent de Dieu. Tout vient de Dieu. Nous ne pouvons pas prétendre que nous sommes réellement responsables de nos succès. » 

Alors est-ce que ce livre est décourageant, pas aussi motivant que d’autres livres ? Non pas du tout, malgré son thème peu populaire moi il m’a poussée vers Dieu, vers les autres, à me détacher de mon « moi »  et donc à expérimenter la vraie liberté ! Nous abandonner pour le meilleur, choisir l’humilité pour la gloire de Dieu ! Et c’est ce que nous voulons, glorifier Dieu.

Je vous laisse avec une prière de l’auteur : 

” Mon Père, toi qui es grand et puissant, combien je suis conscient que tout ce que j’ai me vient de toi – même une position plus ou moins élevée que tu m’as confiée ici-bas. Enseigne-moi tes voies pour que je puisse élever ton nom, pas le mien. Aide-moi à utiliser ma position et mon influence pour le bien des autres. Ne me laisse pas succomber à la tentation qui me rendrait inefficace. Si la célébrité ou l’argent risque de détruire mon intégrité, alors ne me les accorde pas – ou enlève-les moi – avant que cela ne détruise ma vie ou celle de ceux qui m’entourent. Tu es plus important à mes yeux que n’importe quel classement qu’on pourrait me donner. Je t’aime. Amen.”  ❤ 

Vous pouvez retrouver ce livre en ligne chez son éditeur BLF éditions ou dans les librairies chrétiennes.

Et vous ? Vous avez lu ce livre ? Choisir l’humilité c’est aussi un défi pour vous ?

*