Votre sagesse vient-elle d’en haut ou d’en bas ?

sagesse d'en haut Dieu ellecroit.com

On peut se trouver sage, penser que nos propos sont justes et pleins de bons sens, peut-être même que d’autres nous trouvent sages. Mais la Bible nous permet de sonder cette sagesse : vient-elle d’en haut ou d’en bas ? 

Prenons le temps de lire ensemble ces quelques versets dans l’épître de Jacques : “Lequel d’entre vous est sage et intelligent ? Qu’il montre ses oeuvres par une bonne conduite avec la douceur de la sagesse. Mais si vous avez dans votre coeur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité. Cette sagesse n’est point celle qui vient d’en haut; mais elle terrestre, charnelle, diabolique. Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions. La sagesse d’en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d’hypocrisie. Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix.” Jacques 3. 13-18

Jacques invite « le sage » à montrer le fruit de cette sagesse : cette personne a t’elle une bonne conduite avec la douceur de la sagesse ? La douceur de la sagesse, ce n’est pas juste parler calmement avec un air pensif qui nous fait paraitre sage. Non c’est cette douceur qu’il y a dans l’humilité, la modestie, la considération pour autrui, un vrai intérêt pour l’autre et sa situation.

Par contre la sagesse d’en bas paraît « sage » mais on retrouve tout le contraire de la douceur de la sagesse  au verset suivant : un zèle amer (une passion jalouse), de l’ambition personnelle (rivalité, esprit de dispute). Cette sagesse là est charnelle, diabolique, elle amène du désordre et des mauvaises actions nous dit le verset 16.

Ce passage est une belle incitation, un encouragement à répondre avec sagesse car beaucoup de situations dans notre vie nous demandent de la sagesse : des conflits, quelqu’un nous demandant un conseil, des accusations, une situation délicate, une décision à prendre, etc. Je pense qu’on voit toutes dans nos vies, les endroits où nous avons besoin de la sagesse « d’en haut ».

conseil sagesse Dieu Bible ellecroit.com

Demander… et discerner !

Jacques commence son épître, par nous inviter entre autre, à demander à Dieu de la sagesse si nous en manquons au chapitre 1. Et dans ce 3e chapitre il nous permet de sonder « notre » sagesse. Nous voulons répondre vite, parfois avec nos émotions ou en considérant nos propres préoccupations, en voulant juste défendre nos intérêts, nos avantages, notre réputation, avoir à tout prix raison, démontrer que les autres ont tort. Et très vite les actions qui en découlent reflètent ce qu’il y a au fond du coeur.

Au début de ce chapitre 3 Jacques parle des dangers de la langue. En fait tout est lié : ce qui sort de notre bouche montre aussi ce qu’il y a au fond du coeur, notre sagesse.

Ma résolution

Avant de parler trop vite, je veux d’abord repasser en mon coeur ces quelques versets de Jacques 3.13-18, afin de voir quels sont les fruits de ce que je vais dire, quelle est mon attitude, qu’est-ce que mes actions reflètent. La sagesse d’en haut est pure, sans arrière pensée, sans parti pris, sans hypocrisie. Elle est pacifique, conciliante, raisonnable, pleine de compassion et de bons fruits. Je pense qu’on gagnerait à apprendre ce verset par coeur pour se le repasser dans notre coeur, dès que nécessaire.

On dit qu’avant de parler (ou écrire !) il faut tourner la langue 7 fois dans la bouche. Je dirai aussi que nous avons besoin aussi de repasser ces versets dans nos coeurs, les méditer et les appliquer !

 

Et vous ? Que faîtes-vous avant de parler ? Qu’est-ce que la sagesse pour vous ?

*