Célibat : un chemin hors des sentiers battus

célibat chemin hors sentiers battus ellecroit.com

Dans cet article, Cerise nous raconte son cheminement sur la route du célibat, ses doutes mais aussi la façon dont Dieu a touché son coeur. Bonne lecture ! 🙂

Ce n’est jamais facile d’écrire sur ce sujet et je ne souhaite pas que ce texte soit un exposé, une étude ou une dissertation. Ce que je désire c’est que mon expérience puisse être utile, encourager et mettre en lumière une situation qui est souvent dénigrée, exposée aux moqueries ou tout simplement oubliée.

Je n’aime pas tellement le mot célibat, et c’est sans doute parce qu’il sonne comme quelque chose de négatif semblable à une maladie dont il faudrait guérir au plus vite. Par rapport à tout ce que j’ai vécu je l’associerai plutôt à un épanouissement, une chance de vivre autre chose, un chemin hors des sentiers battus…

En disant cela je ne veux pas apporter de jugement, ou dire qu’une situation est préférable à une autre. Se marier jeune est une belle chose et je ne dis absolument pas que le célibat est la meilleure voie à suivre, de plus ce n’est pas non plus une situation inchangeable mais chaque personne suit un chemin différent.

Beaucoup d’ouvrages traitent du mariage, c’est un sujet très abordé dans la société et dans l’église. Je suis attristée de voir que le célibat ne représente qu’un statut à modifier le plus rapidement possible. Si seulement on nous apprenait que c’est un temps utile et qu’il ne faut pas absolument hâter le changement. Si seulement on nous préparait à vivre cette période dans notre vie, qu’elle dure 1 an ou plus longtemps…

préparer a vivre célibat Dieu ellecroit.com

Mon cheminement

J’avoue que durant mon adolescence et les années qui ont suivi j’étais totalement effrayée par le célibat que je percevais comme un drame dans la vie d’une personne et comme un fait immuable : Le célibat c’est pour la vie (surtout quand on dépasse un certain âge). Mon cheminement a été long avant de trouver une certaine sérénité (qui vacille encore de temps en temps mais construite sur mon roc Jésus Christ elle ne s’effondre pas).

Née et élevée dans une famille chrétienne, j’ai toujours vu le mariage comme quelque chose de beau et de nécessaire. Mon adolescence a été parsemée de coups de cœurs et de cœurs brisés, toujours ayant l’absolu du grand amour et de l’attente de l’homme avec qui je commencerai ma vie.

Dieu m’a préservée de beaucoup d’erreurs et m’a aidée à prendre la décision de vivre pour lui et lui faire honneur par mes choix. C’est suite à cela que vers 18 ans j’ai commencé à prier pour que Dieu me donne un mari (l’homme qu’il avait choisi pour moi) avec ma meilleure amie.

Je désirais vraiment me marier avant mes 25 ans et je me considérais comme célibataire mais toujours dans l’expectative de la rencontre et sans vraiment vivre cette période et en retirer des bienfaits. Je me rappelle d’avoir vécu des moments difficiles à l’âge de 26 ans, je me revois en train de prier à genoux sur le carrelage de mon entrée et de supplier Dieu pour qu’il m’accorde de rencontrer mon mari.

Même s’il m’arrivait de voir toutes les bénédictions que m’apportait le célibat je ne peux pas dire que j’étais épanouie, à chaque anniversaire j’espérais enfin me marier cette année là.

espérer se marier chrétienne ellecroit.com

En 2015 j’arrivai au fameux sommet des 30 ans et cette automne là je vécu une expérience qui m’ouvrit les yeux. Une possibilité de futur s’ouvrit à moi et je vécu des moments de remise en question et de réflexions intenses.

Je me rendis compte que ma situation n’était absolument pas pathétique mais qu’au contraire mon célibat était une bénédiction pour moi et pour les autres et que je n’étais pas prête à mettre un terme à cette vie pour un futur médiocre. Je jouissais d’une liberté merveilleuse et le seul à qui je devais rendre des comptes était Dieu.

En recherchant des livres sur le célibat je fis une belle découverte : parmi tous les livres sur « comment se marier enfin » et « vivre son célibat » écrits par des femmes mariées, j’ai trouvé le livre qui me correspondait parfaitement, I don’t wait anymore (je n’attends plus). Il était écrit par une jeune célibataire chrétienne d’une trentaine d’années.

Malheureusement le livre ne sortait que dans 6 mois mais je pus découvrir son blog où elle partageait son expérience avec une fraîcheur que je n’avais encore j’avais vue. L’article qui me frappa le plus parlait du fait qu’on était conditionné à attendre le mariage pour commencer à vivre et surtout qu’on avait créé des promesses que Dieu n’avait jamais faites. En voyant le temps passer et le célibat s’éterniser cela pouvait nous conduire à douter de l’amour et de la fidélité de Dieu et d’envoyer tout balader.

Voici un extrait : “Je sais que le mariage peut être merveilleux mais Dieu a des projets que je ne pourrais pas accomplir en étant mariée. Ma situation pourra changer un jour, peut être aura t-il d’autres plans pour moi mais aujourd’hui je sais qu’il a du travail pour moi.”

“Un jour il est possible que notre route prenne un autre tournant et qu’en nous mariant cela accomplisse son plan. Mais même si cela ne se produit pas le célibat n’est pas une salle d’attente. C’est, comme chaque moment dans nos vies, une histoire qui a un but et qui est à la fois merveilleuse et essentielle.”

Plan de Dieu dans le célibat merveilleux ellecroit.com

L’année précédente j’avais déjà lu un ouvrage très encourageant et à contre courant : Your half of the apple (Ta moitié de la pomme) est un livre décoiffant écrit par une femme qui a vécu le célibat, le mariage et à nouveau le célibat. Il a été écrit dans les années 70 et le style est très direct. Malgré le décalage des années, la parole de Dieu ne change pas et ce qu’elle dit reste vrai et profond.

Cessons de rechercher le partenaire parfait mais cherchons à nous perfectionner ! Et n’attendons pas le mariage pour nous épanouir et être comblés ! Seul Dieu peut combler. Je sais que cette phrase a été utilisée à tors et à travers pour encourager les célibataires mais elle n’en demeure pas moins véridique, nous avons tout pleinement en Christ.

Ces deux lectures m’ont vraiment frappée de plein fouet et changé mes idées et mes sentiments.

Tout cela ne change pas le fait que j’ai le désir de me marier mais ça m’a permis de comprendre que mon célibat était voulu de Dieu, qu’il m’utilisait et que ce n’était pas un sacrifice horrible, une croix à porter mais que je pouvais en tirer des trésors et m’enrichir.

Et vous ? Quel est votre cheminement ? 

Cerise aime voyager à travers les mots, la joie des moments partagés entre amis et l’immensité de la mer qui lui rappelle la grandeur de Dieu.