Rencontre avec Victoria, ancienne victime d’abus

victoria abusé, anorexique pardon ellecroit.comDans ce nouvel article de la rubrique “rencontre”, nous retrouvons Victoria qui nous raconte comment Dieu a agi dans sa vie après avoir subi des abus, des violences et avoir été anorexique. 

Peux tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 34 ans, je suis célibataire, je suis passionnée par l’univers de l’Art de la Table. J’ai eu l’opportunité il y a 10 ans de découvrir l’art du vin à la française, et j’ai décidé de travailler dans le Marketing et la Communication dans l’industrie du vin.

Ma deuxième passion sont les voyages et j’ai pu visiter plusieurs pays, environ 69. J’ai décidé l’an dernier de déménager en Asie du Sud-Est, et un nouvel emménagement définitif est prévu dans les Emirats pour cet été.

Peux tu nous raconter ton histoire ?

Lorsque j’avais 4 ans, je me souviens que notre employé de maison, notre « boy », a abusé sexuellement de moi. Cela se répétait tous les après-midi, lorsque mes parents étaient au travail et qu’il était chargé de nous garder. Il avait créé un rituel. J’ai le souvenir de l’avoir dit à un ami proche de ma famille et cet employé a été immédiatement licencié. Depuis ce jour, je pense que ma famille a commencé à me surprotéger… (Ce qui explique mon envie peut-être de voyager loin d’eux aujourd’hui afin de construire ma propre vie)

Et puis, à l’âge ou certains enfants jouent à touche pipi, mon frère aîné a commencé à effectuer des attouchements sur mon corps. Un jour mon père l’a surpris alors que je me débattais pour qu’il arrête. Et, c’est comme cela qu’il a arrêté. J’avais 7 ans.

Mon père a eu un père violent…alors il a gardé ce code génétique. Il nous frappait à la ceinture ou il nous giflait violemment. En CE1, je suis un jour arrivée à l’école en disant que j’étais tombée parce que la veille mon père m’avait frappée et cela m’avait fendu la bouche parce que je m’étais trop servi à table. Autre exemple : je devais expliquer pourquoi j’avais des éraflures sur les mollets à cause de la ceinture. Mon enfance a été sous la menace constante et la domination de la violence.

ellecroit.com témoignage abus sexuel

L’anorexie est venue se mêler à tout ça, comment ?

Je pense que ma mère avait peur de mon père et elle regardait cette violence sans vraiment approuver. Elle-même était sous la violence et la colère de mon père ou ses écarts dans leur couple.

Je ne savais pas vraiment comment exprimer ma douleur, et je voyais aussi mon corps se transformer et peut-être que j’avais peur de devenir une femme. Je voulais rester une petite fille discrète. Alors à 13 ans, j’ai décidé d’arrêter de me nourrir. Et cela a duré dans le temps, encore aujourd’hui, j’ai gardé des séquelles de contrôle de mon corps. J’accepte un peu plus « les curves » mais je sais que j’ai un véritable problème avec la nourriture. (Note curves = courbes)

Comment as tu rencontré Jésus ? Quelle est ton histoire avec le Dieu de l’univers ?

Nous sommes issus d’une grande famille de pasteurs protestant dans les deux côtés de ma famille. J’ai été baignée dans la religion tout en ayant la crainte de Dieu. Mais dans ma famille restreinte, nous ne vivons pas une relation personnelle avec le Seigneur. C’était plutôt par tradition, aller à l’église le dimanche, l’école du dimanche et le groupe des jeunes.

Je pense vraiment que le Seigneur a toujours été là, malgré la violence qui pouvait régner à la maison. Mes parents nous donnaient une éducation religieuse. J’allais à l’école du dimanche le samedi et le dimanche au temple avec ma mère. Mon père n’y allait pas. De ce que j’ai cru comprendre, il a eu quelques malentendus avec le Pasteur de cette époque.

Et, mes meilleures amies étaient les filles de notre Pasteur. J’aimais cet environnement de paix et d’amour. Je savais que Dieu existait et que même si c’était difficile à la maison, je me souviens d’avoir toujours été en paix dans mon coeur.

Et puis, au début de l’adolescence, je suis arrivée en France pour poursuivre mes études. Tout était diffèrent et je voulais aussi faire comme tout le monde. J’ai abandonné l’église mais je me souvenais de prier Dieu pour mes examens ou pour les soucis de ma vie quotidienne.

J’ai rencontré quelqu’un pendant mes études supérieures avec qui nous avons eu des projets de mariage et d’un coup de baguette magique, notre relation s’est interrompue… Je me suis souvenue de mon Dieu fidèle est tendre. Vu la manière dont notre relation s’est terminée, je ne peux pas nier que j’ai été guidée pour connaître la vérité sur ce qui se passait dans notre relation. Alors après cette rupture, il a fallu tout reconstruire mais Dieu est fidèle alors il a tout mis en place pour que je ne manque de rien.

J’ai commencé à retourner au temple, j’ai fait la connaissance d’une soeur sur Top Chrétien qui m’a parlé de son église. Et celle-ci se trouvait à 5 min de chez moi… J’ai donc retrouvé le Seigneur et j’ai aussi décidé un an plus tard de donner ma vie à Christ (alors que j’avais été baptisée enfant). C’était en novembre 2011. Ma vie a complètement changé depuis que je suis venue à Christ.

Bible rencontrer Dieu ellecroit.com

Quel rôle ta rencontre avec le Seigneur a t’elle joué dans cette épreuve ?

Après mon baptême, je me suis souvenue de la violence que j’ai connu lorsque j’ai été enfant. Pendant, toutes ses années je n’y pensais plus et là, tout revenait. Il y a bien une raison à cela : il fallait que je pardonne à toutes ces personnes masculines qui m’avaient faites du mal, ce boy, mon frère et mon père. Au début, c’était difficile. Je pleurais la nuit, j’étais tourmentée. Les hommes me faisaient peur ..

J’ai beaucoup prié. La prière est le secret de la vie. J’ai recherché chaque jour la proximité avec Christ pour comprendre et pardonner. Sans le Seigneur, je pense que j’avais de quoi devenir folle.

Comment as tu pu te reconstruire après tout cela ?

La reconstruction se fait par étapes. L’Amour de Dieu est tellement immense et incomparable que l’on n’imagine pas combien il m’a apaisée, parlée, soutenue. Je suis passée par plusieurs phases, j’ai essayé d’oublier avec un acharnement intensif au travail. Et puis, j’ai compris qu’il fallait tout lui remettre entre ses mains.

Dieu a fait aussi un travail formidable dans ma famille. Il a transformé ma famille. Mon père, ma mère et mon petit-frère ont rencontré le Seigneur. Mon père s’est transformé et aujourd’hui vit pour le Seigneur. Ma mère est plus sereine dans sa vie mais garde des séquelles de ses peurs qu’elle m’a bien transmise. Seul mon frère aîné est resté loin de Christ. Je continue de prier pour lui et la famille qu’il a construite pour qu’il fasse une rencontre en Christ afin que sa vie puisse être transformée.

Comment aurais tu voulu être aidée quand tu vivais tout cela ?

Aujourd’hui, je vois qu’il y a eu des séquelles dans ma vie de femme. Et je pense que mes parents, en voulant bien faire, m’ont surprotégée. J’aurais voulu être aidée psychologiquement. Que l’on me parle des événements au lieu de chercher à les étouffer et vouloir les faire disparaitre de ma mémoire.

voyager pour oublier abus ellecroit.com

Quel message aimerais tu faire passer à des jeunes filles qui passent ou qui sont passées par le même chemin que toi ?

Rien n’est impossible à Dieu. Je ne cache pas qu’il y aura des moments où l’on aura envie de disparaitre et de ne plus exister (je ne parle pas d’envie suicidaire).

Mais Dieu peut changer et transformer tout cela. Cela ne se fait pas d’un coup de baguette magique. Et comme je l’ai dit plus haut le secret de la vie, c’est la prière. Recherchez la proximité avec notre Seigneur, priez sans cesse et demandez sa paix. Seul le Seigneur guérit. Lui aussi son corps a été martyrisé, il comprend ce que tu vis ou a vécu, mais il t’a déjà racheté et donné un corps neuf et il peut faire de toi une personne extraordinaire!

Un conseil ou un message à adresser aux femmes chrétiennes d’aujourd’hui ?

Ayez une oreille attentive et priez sans cesse pour les jeunes filles, femmes qui nous entourent. On ne sait pas forcément ce qu’elles vivent derrière leur sourire. Je me souviens d’avoir été une petite fille modèle et je pense qu’autour de moi personne ne se doute de ce que j’ai pu vivre.

As tu quelque chose à rajouter ?

Merci de m’avoir permise de donner pour la première fois ce témoignage. Lorsque j’ai rencontré « virtuellement » Ludivine, c’était il y a quelques mois et je pense que vraiment le Seigneur est à l’oeuvre et fait des choses extraordinaires. Maintenant vivant loin de ma famille que le Seigneur m’a donnée et de ma famille en Christ, grâce au blog elle croit, je peux continuer à vivre à distance ma foi, à suivre des témoignages des conseils avisés.

*

Merci à Victoria d’avoir partagé avec nous son témoignage, on peut lui souhaiter que sa guérison soit complète et qu’elle soit un encouragement pour toutes les personnes qui sont passées ou qui passent par la même chose. Et puis tout est possible à Dieu, alors même dans ces pays étrangers, on prie pour qu’elle puisse trouver une famille en Christ 😉 

*Victoria est un nom d’emprunt, elle l’a choisi comme un symbole de victoire sur ce qu’il s’est passé dans sa vie. 🙂 

*