Voici le Rédempteur

espérance rédempteur ellecroit.com

L’homme aime se souvenir, commémorer les évènements marquants, marquer un temps d’arrêt pour réfléchir : que Jésus soit né un 25 décembre ou pas. 
Et comment ne puis-je pas penser à Jésus en cette période car tout le monde  (presque) parle de Noël !  

Alors c’est sûr, tout le monde n’a pas la même définition de Noël mais j’ai été élevée dans une famille chrétienne et à cette période, à l’église, on parlait de la naissance de Jésus, on préparait les chants pour la représentation de fin d’année pour Noël.  Maintenant adulte, lorsque l’on me dit Noël, je pense d’abord à Jésus ensuite aux cadeaux, au foie gras, au chocolat…

A cette période je pense donc encore plus à mon rédempteur, à sa naissance, à son début sur la terre au jour où le salut s’est fait homme. Les hommes pouvaient arrêter d’attendre la venue du messie, du sauveur. Ils pouvaient passer du « peuple à genou, attends ta délivrance » à “peuple debout, voici ta délivrance” !

 J’aime me rappeler que Jésus est venu sur cette terre qu’il a pris le temps d’y naître, d’y grandir, d’aimer, d’avoir des frères et sœurs, de guérir des malades, de redonner de l’espérance, de faire des disciples, de pleurer. Et de mourir pour nous, puis de ressusciter.

Dieu avait déjà envoyé des hommes pour sauver son peuple, à plusieurs reprises, Moïse pour ne citer que lui. Il fit sortir le peuple d’Egypte, de l’esclavage. Mais cette fois-ci Dieu envoie son fils, pour sauver l’humanité de l’esclavage du péché. A sa naissance, il n’était pas encore mort et ressuscité bien sûr, mais cela annonçait déjà le salut.

Christ redempteur luc 1.68 69

Voilà ce que le souvenir de la naissance de Jésus a pour effet sur moi, une joie, un « merci Père d’avoir un jour envoyé ton fils ». J’imagine cette joie remplie d’espérance de Marie, de Zacharie, d’Elisabeth, de Siméon, d’Anne…: « Voici le rédempteur » « quelque chose va se passer » « il y a une espérance… » « On y est, Le début de la fin.” “Il est né celui que l’on attendait” L’espérance…

Il y a des moments dans votre vie où vous savez que la délivrance est proche, la rédemption n’est pas loin, comme Siméon qui attendait le messie, avec une espérance sûre parce que le Saint Esprit l’avait divinement averti qu’il ne mourrait pas avant d’avoir vu le messie. C’est pour cela que c’est souvent synonyme d’espérance : Dieu s’est souvenu de nous, Dieu peut faire tout ce qu’il a promis. La vierge à accouché d’un fils, c’est impensable ! Dieu envoie son fils sous la forme d’un bébé. A partir de ce moment là, le monde se dirigeait inexorablement vers ce temps où Jésus nous sauverait par son sacrifice.

Cette fin d’année n’est pas seulement l‘occasion de célébrer notre rédempteur mais plutôt une des occasions de le célébrer parmi tant d’autres. Notre Sauveur n’est pas une légende mais Il est venu sur la terre naître et mourir pour nous les hommes : et ça oui c’est une bonne nouvelle.

luc2v10-11 ellecroit.com

Je vous partage un extrait des paroles d’un classique, un cantique de Noël, Minuit chrétien:

  • Le monde entier tressaille d’espérance
  • A cette nuit qui lui donne un sauveur
  • Peuple, à genoux attends ta délivrance
  • Noël ! Noël ! Voici le Rédempteur !
  • Noël ! Noël ! Voici le rédempteur !

 

  • Qui lui dira notre reconnaissance ?
  • C’est pour nous tous qu’il naît, qu’il souffre et meurt :
  • Peuple, debout ! chante ta délivrance,
  • Noël ! Noël ! Chantons le Rédempteur !
  • Noël ! Noël ! Chantons le Rédempteur !

 

Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’années et on se retrouve l’année prochaine !

Et pour vous, Noël, cela représente quoi ?

*