Quand j’ai l’impression que la décision de mon mari n’est pas la bonne

mari décision dieu soumission ellecroit.com

La soumission veut-elle dire que je ne peux pas donner mon avis ? Et si mon mari ne veut pas de mon avis ? 

Il y a des jours où mon mari me demande mon avis et insiste même quand je lui dis : ” qu’importe fait ce que tu veux…” Il veut absolument un avis pour l’aider à prendre une décision.

Et puis il y a les jours où, je ne sais pas pour quelle raison (est-ce l’égo de l’homme ? ), un simple petit conseil « Oui tu sais mon chéri je ne sais pas si c’est une bonne idée parce que.. » reçoit une réponse incendiaire «  Non non j’ai déjà pris ma décision » ou «  si si je pense que le mieux c’est de faire ça » avec le regard du « pourquoi  remets-tu en cause mon jugement » ou cet autre regard «  je suis aussi un bon chrétien proche de Dieu, j’ai vraiment l’impression que tu me sous-estimes… »

Pour avoir la paix et faire baisser la tension, qui en 2 secondes est devenue palpable, je pourrais juste répondre «  bon ben fais comme tu veux… »

Mais j’aime mon mari, j’aime notre famille,  et si mon conseil on mon information est vraiment importante, j’ai du mal à me dire que je ne vais pas lui donner un conseil juste pour avoir la paixSoumission oui, j’y crois de tout mon coeur, mais même si parfois il n’a pas envie d’entendre qu’il se pourrait qu’il ait tort, c’est mon devoir de lui dire pourquoi je pense que ce serait une mauvaise idée. Ensuite s’il pense toujours que c’est bon, il fera comme il le souhaite, et puis j’ai peut être tort ! Mais il a toutes les informations et toutes les mises en garde. C’est un homme qui a désormais toutes les cartes en main pour prendre une décision.

mari choix soumission femme dieu ellecroit.com

Je n’ai pas envie de prendre sa place ou de lui faire sentir que je pourrai gérer les choses beaucoup mieux que lui, mais au contraire qu’il soit un bon chef du foyer. J’ai parfois des données qu’il n’a pas et je me dois de lui transmettre même si au premier abord il n’a pas envie de m’écouter.

Et franchement je n’ai pas un mari macho, la plupart du temps il m’inclus dans tout ce qu’il fait et il me voit comme sa partenaire. Mais il y a ces fameux jours où les conseils passent moins bien, peut être qu’il y a des jours où l’orgueil est piqué au vif, des jours où j’ai un ton qui ne passe pas, un ton qui l’infantilise (Dieu sait combien les hommes n’aiment pas ça ! ), cela reste un mystère pour moi, mais il y a des jours où ça passe moins bien… Et dans ces moments là il me faut prendre mon courage à deux mains pour lui donner, ce que je pense être, un bon conseil.

C’est aussi une raison pour laquelle nous devrions être de bon conseil, être spirituelle, être proche de Dieu, chercher Dieu, avoir une bonne théologie, avoir une vie de prière et avoir la sagesse pour leur donner notre avis avec le ton adéquat et de la bonne façon.

Les choses évoluent avec le temps

La plupart des gars de cette génération diront que bien sûr leur femme est importante dans les décisions, que bien sûr leur femme a un mot à dire, qu’elle peut être de bons conseils. Dans leurs yeux amoureux vous ne pouvez voir que leur désir d’avancer main dans la main avec leur amoureuse. La plupart des gars diront que bien sûr les décisions se prennent à deux autant que cela est possible. Si vous avez un conseil à lui donner pour sa vie, il en sera très heureux. Mais…

donner conseil mari femme ellecroit.com

Scène typique : Votre mari vous explique que telle personne lui a donné ce conseil et que c’est important. Oui mais cela fait quelque temps que vous lui dîtes la même chose… Vos conseils ont ils moins de valeur ? A moins que quelqu’un vienne les appuyer ? On peut ressentir cela au début du mariage.

Mais je voudrais vous encourager à persévérer et à continuer d’être de bons conseils (avec l’art et la manière bien sûr) parce que les choses peuvent changer. À force de voir que vos conseils sont pertinents , ce ne sera plus vous qui essayeriez de placer un mot mais lui qui cherchera votre avis. 

Je suis mariée à une personne qui n’est pas du style «  on fait ce que je dis, un point c’est tout » Il m’a toujours associé à ce qu’il faisait. Mais j’ai quand même vu une différence à un moment de notre mariage. Il est passé d’un bon mari, qui veut sincèrement associer sa femme, qui sait que c’est une bonne chose de réfléchir à deux, et qui l’écoute toujours poliment, à un mari qui recherche particulièrement un avis, un conseil parce qu’il a vu que de nombreux conseils qu’il a écoutés ont eu un impact considérable sur notre vie. Avant c’était « qu’est-ce que tu en penses ma femme ? » maintenant c’est « ce que tu penses ma femme est réellement important et je pourrais réellement gagner du temps si tu as un conseil pertinent, un avis éclairé. Tu en as souvent eu et je sais que c’est un trésor pour notre famille. »

Je ne peux pas lui en vouloir d’être plus enthousiaste maintenant, c’est plus comme « en théorie je te fais confiance et je sais que tu es une personne bien, qui aime le Seigneur et qui va sûrement être une bonne épouse (c’est pour cela que je vais t’épouser) » et quelques années plus tard « Je bénéficie des fruits de tes conseils et ce n’est plus qu’en théorie que je sais que tu peux être de bons conseils  mais c’est quelque chose que je vis tous les jours ».

Abigaïl, la femme de Nabal puis de David, m’a toujours marquée, parce qu’elle a su trouver les mots pour empêcher David de faire une bêtise (1 Samuel 25.3 et suiv.). Son humilité et sa sagesse sont un bel exemple pour nous. Ma prière est que Dieu nous donne cette sagesse, cette douceur, cette humilité pour que nous trouvions les mots qui toucheront le coeur de nos maris, pour la gloire de Dieu.

Et vous, comment ça se passe ? Un conseil à donner ?

*