Bénie et être une source de bénédiction

joie bénie être une bénédiction ellecroit.comAvez vous conscience de la façon dont Dieu bénit les autres à travers vous ? A travers une histoire racontée dans la Bible, nous allons voir la façon dont Dieu nous bénit et touche aussi les autres à travers nous : être une source de bénédiction.

Le Dieu qui pourvoit

Alors qu’il y a une sécheresse en Israël, Dieu envoie Élie, son prophète, près d’un torrent. Là il pouvait boire et des corbeaux le nourrissaient. Atypique, cela va s’en dire ! La nature au service de l’homme. Dieu met à disposition sa création pour un homme. C’était une bénédiction, une grande bénédiction, Dieu a détourné la routine naturelle de ces oiseaux: “l’instinct naturel ” des corbeaux n’est pas de nourrir des prophètes!

Nous pouvons être émerveillées quand Dieu se révèle dans notre vie comme celui qui pourvoit, et parfois de façon inattendue ! Mais jusque là rien d’étonnant dans le fond, on irait même jusqu’à dire que l’on s’attend à ce que Dieu agisse dans nos vies, n’est-ce pas lui qui dit de l’invoquer au jour de la détresse qu’il nous délivrera et que nous le glorifierons ? (Psaumes 50.15).

 

Quand Dieu semble ne plus être là

 Au verset 7 il est dit: « Mais au bout d’un certain temps le torrent fut à sec, car il n’était point tombé de pluie dans le pays.” La source de la bénédiction de Dieu semble tarie, la Providence semble avoir disparue… On pourrait alors dire au Seigneur : « Mais Seigneur la situation n’a pas bougé, la pluie ne tombe toujours pas, je ne peux pas me débrouiller toute seule, si tu arrêtes de bénir que vais-je devenir? »

Mais la parole de l’Eternel fut adressée à Élie : Dieu avait ordonné à une veuve de le nourrir. Il avait décidé d’agir par un autre moyen.

bénie recevoir Dieu providence ellecroit.com

La grâce d’être une source de bénédiction

Cette fois ci les choses sont différentes, non seulement Dieu nourrit son serviteur mais en plus la bénédiction qui accompagne Élie est au bénéfice de cette veuve. Elle se préparait à mourir mais elle vivra. Élie était béni au torrent de Kerith mais à Sarepta il était non seulement béni mais était une source de bénédiction.

Quand une ère particulière s’achève dans notre vie, nous pouvons choisir de voir les nouveaux desseins de l’Eternel pour notre vie. Parfois nous regrettons des temps particuliers alors que Dieu a d’autres projets ! Bien souvent « le torrent » est obligé de s’assécher pour que nous nous tournions vers une étape meilleure. C’est valable pour tous les domaines de notre vie, si Dieu dirige notre vie et que nous lui avons tout remis pourquoi s’affoler ?

Élie se leva et alla à Sarepta. Il quitta un lieu pour un autre, une certaine vie pour une autre. Un temps était fini, un autre allait commencer. Élie n’a pas traîné les pieds ni résisté mais il s’est levé et s’en est allé…

Bonus !

Et l’histoire ne s’arrêta pas là ! Le fils de la veuve tomba gravement malade et le verset 22 nous dit que “ l’Eternel écouta la voix d’Élie, et l’âme de l’enfant revint au dedans de lui“. Élie a été une double source de bénédiction : cette famille a été préservée de la famine et l’enfant a été guéri.

double bénédictions bénir les autres ellecroit.com

La Bible nous dit que « c’est la bénédiction de l’Eternel qui enrichit (…) » (Proverbes 10.22) et je pense que chacune d’entre nous aime voir le Seigneur agir et nous bénir. A plus forte raison nous devrions soupirer à être une source de bénédiction par amour pour les autres. 

Oui nous devons rechercher Dieu pour notre croissance, pour lui être agréable. Nous désirons sa présence parce que nous l’aimons et tout notre être soupire après Lui. Nous le cherchons parce que nous désirons plonger nos regards dans les profondeurs de sa connaissance, parce que notre âme voudrait sonder ses mystères, nous sommes amoureux de notre Seigneur, oui !

Mais au-delà de nous, de cette relation privilégiée, nous sommes aussi dans un corps, l’Eglise, et toute cette recherche de Dieu, cette application à le connaître davantage chaque jour a une influence sur ceux qui nous entourent. Comme Élie, Dieu a prévu des “veuves” dans notre vie. Tout ce que nous sommes et tout ce que nous avons reçu n’est pas seulement pour nous. C’est bien d’entendre la voix de Dieu et d’être appelée son ami. Mais quand nous cherchons le Seigneur, nous sommes aussi une aide pour les autres,  nous pouvons donner aux autres l’envie d’aller plus loin, de leur montrer que ce n’est pas impossible. Notre amour pour les autres, devrait nous pousser à vouloir être des instruments pour Dieu.

Être Bénie oui mais aussi être une source de bénédiction.

(Texte de base: 1 Rois 17 v 1 à 24)

Et vous ? Avez vous conscience de la façon dont Dieu bénit les autres à travers vous ? Un témoignage à raconter ?

*