J’ai tenté d’être toute puissante

puissance nous Dieu créateur créature

Je vous l’avoue, j’ai tenté d’être toute puissante, repoussant mes limites et mes capacités… Je vous partage mes confessions et mes réflexions dans cet article 🙂 

Je repensais aux différents moments où j’avais été fatiguée depuis le début de l’année. Ces moments où j’ai du « m’arrêter » pour reprendre mon souffle, pour recharger mes batteries. Il y avait une différence entre ce que je voulais faire et ce que je pouvais faire. Je me suis sentie limitée, frustrée par ce décalage entre ma volonté et mon pouvoir. On dit souvent quand on veut on peut ! Mais clairement cette phrase a des limites pour plein de raisons, bref ce n’est pas le sujet…. 

Je me suis sentie limitée, frustrée, me rappelant à quel point j’étais humaine. Humaine parce que j’avais besoin de repos, de dormir, j’avais besoin de m’arrêter même si je voulais continuer. Cela ne dépendait pas de moi, c’était ma condition, j’étais une créature et non le Créateur ! 

Et j’ai pensé à Dieu, Lui tout mon contraire.

Ne le sais-tu pas ? Ne l’as-tu pas appris ? C’est le Dieu d’éternité, l’Éternel, qui a créé les extrémités de la terre; Il ne se fatigue point, il ne se lasse point; On ne peut sonder son intelligence.

Essaie 40.8

Je me suis rendue compte qu’inconsciemment je me prenais pour Dieu. Je savais que je ne l’étais pas, mais dans les faits je cherchais à répondre à tous les besoins, à être toujours présente et disponible pour mes enfants par exemple alors que ce n’est pas possible.

En tant que maman je me fatigue, je n’ai pas les moyens financiers, physiques, psychiques d’être toujours au top. Je ne peux pas répondre à leurs besoins non stop, sinon je m’épuiserai. Dieu lui pourvoit depuis le début de l’humanité sans s’épuiser.

 Je ne pourrai pas être une mère parfaite même si je le voulais de toutes mes forces. Parce que je ne suis pas Dieu. Je ne serai pas toujours présente pour mes enfants, mon mari, ma famille, mes proches, l’église car j’ai des failles, je fais des erreurs et je ne suis pas increvable ! 

Je ne serai pas toujours là physiquement pour les consoler, pour les protéger de quelqu’un ou les prévenir d’un danger. Parfois ils tenteront de m’expliquer pourquoi ça ne va pas et je ne comprendrai pas vraiment. Ce n’est pas parce que j’aimerai pourvoir à tous leurs besoins physiques, émotionnels, spirituels que j’aurai les capacités de le faire.

parent pourvoir aide de Dieu

Chacun sa place 

Et je me suis retrouvée bien humble devant Dieu et remise à ma place, il est le créateur et moi sa création. Au début c’était une constatation négative : comment ça je ne pourrai pas tout faire ???

Nos limitations, nos incapacités, nous rappellent notre finitude et Son infinité, nous rappellent que nous sommes bien petites devant son immense grandeur. Il ne m’a pas créée pour que je sois suffisante à moi même, pour que je n’ai besoin de rien ni de personne. J’ai besoin de Lui, j’ai besoin des autres. A chaque fois que j’aimerai faire plus, je me rappelle une vérité importante : je dois redescendre de mon piédestal et me replacer devant Dieu, bien petite face à sa grandeur.

Et puis j’ai réalisé à quel point c’était reposant que tout ne dépende pas de moi : j’ai besoin de Lui pour tout, élever mes enfants, dans mon mariage, pour mon boulot, et les dons qu’il m’a donné j’ai besoin de son Esprit pour les utiliser avec sagesse. 

Dieu nous a créées avec ce besoin de nous reposer pour recharger nos batteries, Il ne nous a pas créées illimitées mais nous pouvons lui laisser les rênes de notre vie.  A chaque fois que je me couche,  je me rappelle que c’est Lui Dieu et que je suis sa création, pendant qu’il veille moi je peux dormir. Ce qui est plutôt rassurant !

ll ne sommeille ni ne dort celui qui garde Israël. Psaumes 121.4 

Je n’ai pas à chercher à être omniprésente, infaillible, toute puissante, pouvant toujours tout faire; C’est épuisant parce que ce n’est pas mon rôle. Je n’ai pas besoin d’être tout ça, celui en qui je me confie l’est ! Celui qui renouvelle mes forces l’est ! J’ai besoin de venir à lui, pas d’être toute puissante.  

se confier en Dieu tout puissant

Une prière

Je vous partage ma prière, qui sait, peut être que certaines d’entre vous se reconnaîtront dans cette quête perdue d’avance de toute puissance 🙂 : 

“Seigneur parfois bien malgré moi, je me comporte comme si j’étais toute puissante, omniprésente, pouvant tout gérer sans me fatiguer et répondre à toutes les sollicitations. A bien y réfléchir je me comporte comme si j’étais toi : toute puissante. Mais c’est bon de se rappeler que ce n’est pas le cas, bien au contraire, moi j’ai désespérément besoin de Toi, je ne me suffis pas à moi même, je ne suis pas Toi. Sans m’en rendre compte je m’élève à ton niveau au lieu de reconnaître que je dépends de toi.

Mais merci Seigneur d’être tellement suffisant pour combler toutes mes limitations, quel soulagement de pouvoir se reposer en Toi ! Je peux faire tout ce qui est en mon pouvoir, tout mon possible mais je n’ai pas à m’épuiser pour être parfaite.”

Je vous laisse avec ces versets qui m’ont toujours fascinée : 

Si l’Éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain;

Si l’Éternel ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain.

En vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, et mangez-vous le pain de douleur;

Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil.

Psaumes 127. 1-2

Et vous ? Comment gérez-vous votre désir de perfection ? Vous est-il arrivé de vous prendre pour Dieu, de vous penser toute puissante 🙂 ? 

*